Traduction juridique anglais2019-01-07T10:48:00+00:00

Traduction juridique anglais

L’ANGLAIS JURIDIQUE : NOTRE SPÉCIALITÉ

Sur l’année 2018, plus de 60% de nos projets de traduction juridique impliquaient la langue anglaise, parfois comme langue « source », à partir de laquelle nous avons traduit, ou le plus souvent comme langue « cible », vers laquelle nous avons traduit. La langue anglaise constitue donc, après le français, la langue la plus impliquée dans nos projets de traduction juridique.

Voici une courte présentation de nos compétences et pratiques en matière de traduction juridique depuis ou vers l’anglais.

Qui sont nos clients ?

Nos clients sont majoritairement des cabinets d’avocats et des services juridiques d’ETI ou grands comptes, mais aussi des start-up et PME. La dimension internationale, naissante ou établie, de leur activité constitue le dénominateur commun de nos clients.

Quel est l’objet des demandes de traduction juridique que nous recevons, depuis ou vers l’anglais ?

Le thème majoritaire que nous traitons est le droit des affaires, mais nous réalisons également des projets de traduction liés à la propriété intellectuelle, au droit de la concurrence etc.

On distingue essentiellement trois objectifs pour les traductions juridiques que nous réalisons depuis ou vers l’anglais :

– La traduction pour compréhension : une personne souhaite comprendre un document juridique qui n’est pas rédigé dans sa langue natale (ou de la langue de travail de la structure à laquelle il appartient), et nous en demande donc la traduction.

– La traduction pour enregistrement : des administrations anglaises peuvent, par exemple, demander des traductions libres en anglais de statuts, KBis ou autres documents identitaires en vue de la passation d’un marché ou de la création d’une entité juridique locale (filiale, succursale, JV etc.)

– La traduction pour localisation : nous rencontrons souvent le cas d’entreprises françaises qui utilisent un contrat de vente adapté à leurs clients français. Lorsque ces entreprises souhaitent développer leur activité à l’étranger, leur contrat doit subir une traduction juridique en anglais, puis faire l’objet d’une adaptation au droit local. Nous nous chargeons dans ce cas de la première partie, avant qu’un juriste britannique ne l’adapte au droit anglais.

Quelles sont nos ressources ?

En fonction du contexte, de la nature et des caractéristiques du projet sur lequel nous sommes sollicités, nous mobilisons les ressources et compétences adaptées.

Pour les traductions vers l’anglais, nous faisons régulièrement intervenir cinq traducteurs titulaires d’un Master II de traduction juridique, de nationalités anglaise, irlandaise et nord-américaine et disposant chacun de plus de 10 années d’expérience (Mark, Connor, Nigel, David, Cillian). Parfois, sur des projets à très haute valeur ajoutée, nous sollicitons des traducteurs anglais justifiant un diplôme d’avocat (en exercice ou non).

Pour les traductions depuis l’anglais vers le français, nous faisons régulièrement intervenir :

– Quatre traducteurs juridiques spécialisés, titulaires d’un master II de traduction juridique anglais – français (Olivier, Fanny, Cyrille, Anne-Sophie).

– Ponctuellement : deux avocats de formation (Clément et Frédérique), traduisant depuis l’anglais mais également respectivement l’allemand et l’italien, vers le français.
Fort de ces compétences, nous pouvons prendre en charge des projets de traduction juridique anglais – français et français – anglais de taille importante en des laps de temps relativement courts.